Marcher la nuit dans le désert

Publié le par marathon-des-sables-lest-eclair

JEUDI 7 AVRIL 2011blog-jour-8-coucher.JPG 

 

 

 

Il est 18 h 33 et le soleil se couche déjà.

Encore cinq minutes et on ne le verra plus.

La nuit viendra lentement ensuite.

 

Il reste encore près de 26 km à Philippe avant d’arriver au bivouac. Exténué, les jambes coupées, il ne peut plus courir. Juste marcher et arriver au bout.

« Tu vois, là, il n’y a plus que la tête qui marche », nous lance-t-il, l’air hébété. Il est encore loin d’être arrivé…

Publié dans La course

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article