La tradition avec un grand thé

Publié le par marathon-des-sables-lest-eclair

 

VENDREDI 8 AVRIL 2011

 

blog-jour-9-the.JPG

Que ce soit sous la tente de Brahim en plein désert ou bien dans la kasbah d’un village, les habitants accueillent toujours leurs hôtes, connus ou inconnus, avec un excellent thé vert.

Ils ouvrent une boîte en fer dans laquelle sont enfermées des feuilles pilées qu’ils mélangent à de l’eau dans une théière. Celle-ci est chauffée ensuite sur un petit réchaud à gaz ou bien directement sur le feu. Lorsque la surface de l’eau frémit, il est temps de la retirer et de sucrer. Des pains de sucre sont alors brisés et introduits dans la théière brûlante. Inutile de mélanger avec une cuillère. Le sucre se dissout dans l’eau chaude et, pour bien le répartir, on verse et reverse le thé dans chacun des verres, plusieurs fois chacun.

Ainsi, même le verre est bien chaud et permet une consommation optimale. Un excellent coupe-soif.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article